Emmanuelle Béart

Acteur(rice)

Elle démarre sa carrière de comédienne au cinéma dans les années quatre-vingt. Elle joue sous la direction de Claude Berri dans Jean de Florette, puis Manon des sources qui lui vaut le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle enchaîne avec Tom Mc Laughlin, Yannick Bellon, Édouard Molinaro, Jacques Rivette (La Belle Noiseuse), Ettore Scola (Capitaine Fracasse)... Elle rencontre Claude Sautet qui l’engage pour Un cœur en hiver (1991) et Nelly et monsieur Arnaud (1994), films couronnés de nombreux prix ; André Téchiné la dirige dans J’embrasse pas (1991), Les Égarés (2003), Les Témoins (2006) ; elle travaille notamment avec Régis Wargnier, Brian de Palma, Claude Chabrol, Raul Ruiz, Olivier Assayas, François Ozon, Michel Deville, Fabien Onteniente... Elle tourne Nous trois (2010) avec Renaud Bertrand, Ça commence par la fin (2010) avec Michaël Cohen, Ma compagne de nuit (2011) avec Isabelle Rocard, Bye bye Blondie (2012) de Virginie Despentes, Télé Gaucho (2012) de Michel Leclerc, Par exemple Electre (2013) de Jane Balibar, Les Yeux jaunes des crocodiles (2014) de Cécile Telerman, My Mistress (2014) de Stephen Lance. Dernièrement on a pu la voir dans Beyond the Know World (2017) de Paul Nalin, Merveilles à Montfermeil (2020) de Jeanne Balibar, L'Étreinte (2021) de Ludovic Bergery.

Au théâtre, Bernard Murat l’a mise en scène dans La Répétition de Jean Anouilh (1986) et La Double Inconstance de Marivaux (1988) ; Jacques Weber dans Le Misanthrope de Molière (1989) ; Jean-Pierre Vincent dans On ne badine pas avec l’amour de Alfred de Musset (1993) ; Luc Bondy dans Jouer avec le feu de August Strindberg (1996). Stanislas Nordey la dirige dans Les Justes de Albert Camus (2010), Se trouver (2012) de Pirandello et Par les villages (2013) de Peter Handke. Elle joue également avec lui dans Répétition (2015) sous la direction de Pascal Rambert. Elle a denièrement joué dans Erich von Stroheim (2017) de Christophe Pellet mis en scène par Stanislas Nordey et Architecture (2019) écrit et mis en scène par Pascal Rambert, spectacle créé à la cour d'honneur du Palais des Papes au Festival d'Avignon. Nommée ambassadrice de l’UNICEF (1996- 2006), elle participe à de nombreuses activités humanitaires. Elle reçoit en 2010 le prix Stanislavski au Festival international du film de Moscou pour l’ensemble de sa carrière.

Lors de la saison 21|22, Emmanuelle Béart effectuera avec Stanislas Nordey une lecture (Fragments d'un discours amoureux de Roland Barthes) dans le cadre des Bibliothèques idéales, le samedi 4 septembre.

(Mise à jour Juillet 2021)

    Emmanuelle Béart et Stanislas Nordey | lecture au TNS (septembre 2015)
    Pascal Rambert, Emmanuelle Béart et Stanislas Nordey
    Emmanuelle Béart et Stanislas Nordey

Choisissez votre langue

  • English (coming soon)
  • Deutsch (in Kürze verfügbar)

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici