Simon-Elie Galibert

Simon-Elie Galibert commence la mise en scène en 2015 avec Violences − Corps et tentations puis Âmes et demeures de Didier-Georges Gabily. Il crée ensuite La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès. En 2017, il intègre la section Mise en scène de l’École du Théâtre National de Strasbourg. Au cours de sa formation, il assiste Lazare sur Passé je ne sais où qui revient, Arthur Nauzyciel sur La Dame aux camélias de Dumas, Julien Gosselin sur Dekalog de Kieslowski. En 2019, il met en scène Les disparitions − Un Archipel, une commande de Stanislas Nordey, à partir d’un texte de Christophe Pellet. Il est aussi comédien dans Vie et mort de Kaspar Hauser de Simon Restino. En 2020, il signe DUVERT. Portrait de Tony autour de l’œuvre et de la figure de l’écrivain controversé Tony Duvert. Il remporte le Prix de la mise en scène au Festival International des Écoles Supérieures d’Art Dramatique 2019 à Rabat, avec Deux morceaux de verre coupant, d’après Mario Batista

Mise en scène - Dramaturgie

Mise en scène

45

2017

2020

1993

Homme

1m85

Anglais

Document(s)

 

Vous n'avez pas encore ajouté d'actualité publique

Choisissez votre langue

  • English (coming soon)
  • Deutsch (in Kürze verfügbar)

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici