Eddy D'aranjo

Metteur(e) en scène

Eddy D’aranjo intègre l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 2013, où il étudie la philosophie contemporaine et la dramaturgie.
Il assiste Marie-José Malis sur Hypérion et développe ses propres travaux, notamment à partir des textes de Claudel, Brecht ou Schwab.
Il entre ensuite à l’École du TNS en tant qu’élève metteur en scène (Groupe 44, 2016–2019). Dans le cadre de sa formation, il assiste Julien Gosselin sur 1993, puis Pascal Rambert sur Mont Vérité. Il crée également eddy, performance documentaire et semi-autobiographique, d’après En finir avec Eddy Bellegueule et Histoire de la violence d’Édouard Louis, puis Les Disparitions − Désormais, n’a aucune image, d’après Christophe Pellet.
Depuis 2017, il anime un séminaire mensuel de dramaturgie à La Commune, Centre dramatique national d’Aubervilliers.
Il est lauréat du concours Cluster#3 (artiste accompagné par Prémisses et le Théâtre de la Cité internationale). Sa recherche, qui mêle littérature, documentaire, anthropologie et performance, porte sur les conditions d’apparition de corps, de voix et de récits minoritaires.
Il prépare actuellement une adaptation théâtrale des romans de Copi et de Jean Genet.

 

(Mise à jour : juin 2019)

Choisissez votre langue

  • English (coming soon)
  • Deutsch (in Kürze verfügbar)

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici