Régie lumière

Thibault d'Aubert, responsable lumière
Patrick Descac, régisseur lumière
Christophe Leflo de Kerleau, régisseur lumière
Olivier Merlin, régisseur lumière
Gaspard Juan, apprenti régisseur lumière

Les emails sont tous composés de la même manière : initiale du prénom.nom[arobase]tns.fr

Les métiers de la lumière
Alors que les professionnels de ce service travaillent la lumière, leur particularité c’est d’être… dans l’ombre !
En effet, caché derrière le dernier rang de spectateurs se trouve un local, appelé la régie. Dans cette régie travaille le régisseur lumière, ils sont quatre au TNS, chargés de changer les états lumineux car lorsque, durant une représentation, vous avez l’impression d’être en hiver alors que dehors c’est la canicule, quand un comédien apparait soudainement à vos yeux ou que le décor représentant un jardinet devient un hammam du XVème siècle, c’est grâce aux changements de lumière que cela est possible.

Le régisseur, comme les comédiens, va suivre toutes les répétitions, à l’écoute du metteur et suivre les désidératas de l’éclairagiste. La représentation est l’aboutissement d’un travail de longue haleine, aidé par des électriciens de théâtre, le régisseur lumière va installer les projecteurs, les câbler puis les régler un par un, c’est-à-dire amener la lumière là où elle est souhaitée, la cadrer.

Les régisseurs ont la responsabilité non seulement de restituer les effets lumières tous les soirs à chaque représentation, mais également en tournée de remettre en place dans chaque ville le même éclairage quel que soit les impératifs et les contraintes techniques.

Choisissez votre langue

  • English (coming soon)
  • Deutsch (in Kürze verfügbar)

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici