Anne Théron

Metteur(e) en scène

Originaire de Cambrai, Anne Théron est une artiste française à la fois romancière, dramaturge, scénariste, metteure en scène et réalisatrice. Elle commence par publier des romans dont Figures et Les plaisirs et les corps chez Buchet-Chastel, La trahison de Frédégonde chez Grasset, Faux papiers chez Denoël. Elle écrit également pour la télévision et le cinéma. Elle réalise deux courts-métrages Qui t'es toi ? et Visite du soir, espoir diffusés sur ARTE (1996), un moyen métrage Elle grandit si vite diffusé également sur ARTE (2000) et un long métrage Ce qu'ils imaginent (2004) avec, entre autres, Marie Trintignant et Julie Gayet. Un second long métrage est en cours de préparation intitulé Il fait si beau. Passionnée par la mise en scène et l'écriture de plateau, elle fonde la compagnie Les Productions Merlin avec
laquelle elle crée ce qu'elle appelle des « objets », où se mêlent recherches sur le corps, la vidéo et le son : La Religieuse (1997) d'après Diderot ; Le Pilier (2000) de Anne Théron ; une deuxième version de La Religieuse (2004) − tourné en France de 2004 à 2013, au Canada en 2004 et en Russie en 2013 : Antigone/Hors la loi (2006) de Anne Théron ; Abattoir (2008) d'après le scénario Entrée du personnel de Manuela Frézil ; Amours/Variations (2008) de Anne Théron ; Jackie (2009) d'Elfried Jelinek ; Richard III (2010) de Carmelo Bene ; Un doux reniement (2010) de Christophe Pellet ; Andromaque/2010 (2011) d'après Racine ; L'Argent (2012) de Christophe Tarkos ; Loin de Corpus Christi (2013) de Christophe Pellet. En juillet 2013, elle est invitée au Festival d'Avignon où elle présente L'Argent de Christophe Tarkos, avec la danseuse Akiko Hasegawa et Stanislas Nordey. En 2014, elle crée au 3T à Châtellerault Contractions de Mike Bartlett. Son goût pour le texte l'amène à diriger plusieurs lectures dont : Don Quichotte (2012) de Katy Acker à l'Espace 1789 de Saint-Ouen, Le Garçon girafe (2013) de Christophe Pellet au Théâtre du Rond-Point à Paris, Que font les rennes après Noël ? (2013) d'Olivia Rosenthal, dans le cadre du Festival Paris en toutes lettres, Europe Connexion (2015) de Alexandra Badea au Conservatoire de Poitiers, Hymne (2016) de Lydie Salvayre au Théâtre National de Strasbourg, Bois Impériaux (2016) de Pauline Peyrade à Théâtre Ouvert et au Théâtre National de Strasbourg.

Anne Théron a été artiste associée à la Scène Nationale de Poitiers puis au TAP − sous la direction de Denis Garnier de 2007 à 2011, au TU-Nantes sous la direction de Bertrand Salanon de 2010 à 2012 et depuis 2014, au Théâtre National de Strasbourg et à son École dirigés par Stanislas Nordey. En février 2015, elle y crée Le Garçon girafe de Christophe Pellet, avec les élèves de deuxième année de l'École du TNS et en septembre 2015 Ne me touchez pas, un texte dont elle est l'auteure, librement inspiré des Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos, dont le texte est édité aux Solitaires Intempestifs. En mars 2017, elle crée Celles qui me traversent, un poème chorégraphique, avec Julie Coutant et Akiko Hasegawa.
En janvier 2018, elle crée au TNS A la Trace.

Mise à jour janvier 2018

Choisissez votre langue

  • English (coming soon)
  • Deutsch (in Kürze verfügbar)

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici